Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2011

Le mail (maillet)

A Saint-Julien, nous avons une rue du Mail et on nous allons avoir un vrai mail qui va s’appeler « rue Jacques Duboin ». Mais qu’est ce qu’un mail ? Cela a-t-il un rapport avec la poste ? Pas du tout. L’emprunt à l’anglais mail a donné « Mail-coach », au XIX ième, mot logiquement passé de mode et Mailing que l’on serait bien inspiré d’appeler « Publipostage ».

Non, notre mail, ou l’avenue du même nom à Genève / Plainpalais vient du maillet qui permettait de jouer au jeu du mail, un jeu de marteau qui avait les faveurs de Louis XIV et qui est à l’origine du croquet (illustration) ou du golf. Donc rue du mail, on jouait au maillet en poussant la boule.

Il semble bien que, selon Alain Rey, le mot marteau ait une origine commune avec le mail, le maillet et la mailloche. La mailloche est le nom des baguettes de tambour, de grosse caisse ou même de xylophone.

Outre marteau, maillet, mailloche, dans la même famille de mots à marteler, on trouve malléable (mon grand-père travaillait les brides des chenaux plus ou moins malléables au maillet), malléole, un os délicat de la cheville soit-disant en forme de marteau, et enfin le mot chamailler.

Chamailler est au départ un mot-valise qui vient de chapier, couper en pièces (qui a donné chapon), et de maillier (donner des coups de mail). Ce n’était donc pas de petites chamailleries à l’origine mais de la vraie bagarre bien saignante avec marteau et épée.

« L’orme du mail » est un roman d’Anatole France, premier de la tétralogie "Histoire Contemporaine" dont l'un des héros est un certain M. Bergeret, l'un de ces érudits tranquilles et aimables dont l'auteur avait le secret et comme la nostalgie et qui fut incarné à la télévision française par Claude Piéplu.

19:27 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Quand j'étais enfant on jouait encore au croquet.

Écrit par : Le Garde-mots | 07/08/2011

Les commentaires sont fermés.