Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2009

Crapaud ouf

Ca-vient.jpg

 

Yves Paccalet,

Théodore Monod,

L’humanité menacée

et les crapauds oufs

 

Certains auront noté dans la liste de mes sites un lien sur le blog d’Yves Paccalet, un blog passionnant. Yves est écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste et un peu poète. Il a publié en 2006 un essai brillant et un peu déprimant L’humanité disparaîtra, bon débarras ! Essai dans lequel il analyse la folie suicidaire de ces grands singes égoïstes et soi-disant sapiens que nous sommes. Un livre à rapprocher de celui de Théodore Monod, Et si l’aventure humaine devait échouer. Théodore Monod (1902-2000) était un savant naturaliste à la curiosité toujours en éveil. Spécialiste du désert, humaniste, penseur, philosophe et même théologien.

Jean-Charles me signale la métaphore des crapauds fous que j’appellerai plutôt des crapauds oufs ou même des crapauds utopiques. Il se peut que cette histoire soit sans fondement scientifique. Tant pis ! C’est une jolie métaphore.

Ca-vient.jpg

Au printemps, les crapauds se rendent de leur lieu de vie à leur lieu de reproduction en bande de milliers d’individus. Quelques crapauds déboussolés (crazy toad) quittent le groupe et se perdent dans la nature. Ils ont peu de chance de trouver un partenaire et une mare propice pour copuler et se reproduire.

Exceptionnellement, quand par exemple l’homme s’en mêle et construit une autoroute mal placée et sans tunnel pour la faune, les crapauds normaux sont bloqués et succombent. La survie du groupe dépend alors de ces crapauds utopiques dont certains vont réussir à trouver un nouveau chemin, un partenaire et une mare propice à leurs ébats.

Vous me direz que l’autoroute de la mort* que construit l’humanité, faite de pollution, de déchets, des saccage des terres et des mers, de nouveau virus, de risques nucléaires…, ne comporte ni tunnel, ni possibilité de s’en sortir et sans doute aucune mare propice pour les crapauds oufs. C’est possible... mais pas certain, on peut toujours chercher un chemin. La voie qui est suggérée par ces crapauds que sont Yves Paccalet et Jacques Monod est une voie très ancienne, c’est celle de la sagesse. Paccalet a écrit un deuxième livre, Sortie de secours, qui prône un changement de valeurs vers plus d’égalité, de générosité et de solidarité pour redonner un sens à l'humain. C’est dire à quel point ce crapaud est utopique !

*On pense à l’autoroute intergalactique au début du Guide du routard pour la Galaxie.

Commentaires

Inquiétant et rassurant ce que tu écris là ! Heureusement qu'il existe des hommes comme Yves Paccalet (que je ne connaissais pas) Théodore Monod (que je connaissais) et des crapauds oufs...
Merci pour ce beau message !

Écrit par : Françoise | 06/04/2009

Les commentaires sont fermés.