Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2020

Pangolin

290px-Pangolin_borneo.jpgPour les chinois la corne de rhinocéros est aphrodisiaque et la chair de pangolin a des vertus thérapeutiques. En plus avec leurs écailles ils font de médocs qui sont sans doute aussi efficaces que les granules de Boiron.

Mais il semble bien que le pangolin se venge en leur refilant un coronavirus qui leur vient de la chauve-souris.

 

31148236898_aff4b2ab35_b.jpgLe SRAS, autre coronavirus qui a fait 800 morts nous venait aussi de la chauve-souris via la civette palmiste masquée. 

Pourtant les chinois ont trouvé un truc pour trouver les pangolins, chair ou écailles, de contrebande grâce au cricétome des savanes. Ce rat géant est originaire d’Afrique. Mais, ne vous laissez pas abuser le cricétome n’est pas un rat, il ne fait pas partie du genre Rattus et encore moins des Rattus Rattus, mais du genre Cricetomys. Ceci dit, les chinois s’en foutent il l’utilise juste pour sa capacité à détecter les bas morceaux et les écailles de pangolin planqués par les contrebandiers.

290px-CrycetomysGambianus_Apsilia.JPGLe cricétome est comme le pangolin un animal sympathique. Il se domestique facilement. Du coup, on l’exploite. On utilise son odorat très développé pour faire du déminage et même du dépistage de la tuberculose.

Depuis quelques années on assiste à l’essor de la cricétomiculture. Sa chaire est très appréciée et son élevage ressemble un peu à celui des lapins. Il devient une grande source de protéines en Afrique.

Les chinois devraient en faire l’élevage plutôt que de bouffer des animaux sauvages qui leur refilent des méchants virus. Un élevage permet de mieux contrôler l’expansion d’une zoonose. Quant au pangolin, pas d'élevage possible.

16:52 Publié dans Bestiaire | Lien permanent | Commentaires (0)