Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2014

hiérosolymitain

 Nous sommes hiérosolymitain et hiérosolymitaine pour quelques jours.

C’est donc que l’on se balade du côté de… de… de... Jérusalem.

Le matin Tour de ville en bus à étages. Grande ville faites de beaucoup de collines. On passe devant la Knesset, Yad Vachem...

Repos à l'hôtel.

via_dolorosa_sign_0.jpgPuis direction porte de Damas et Via Dolorosa  pour le Chemin de croix du vendredi. La Via Dolorosa commence dans le quartier musulman pour se terminer au Saint Sépulcre. Elle est parcouru de panneaux numérotés de I à X ou XI, les 3 ou 4 dernières stations sont dans l'église du St Sépulcre.

 

voy_080307a.jpgAujourd'hui, pas de porteurs de croix. On suit dix stations Via Dolorosa. Prières et paroles rituelles (Jésus tombe pour le deuxième fois) en italien, anglais et espagnol par les moines franciscains.

Beaucoup de... passion dans les réponds. Le cortège chemine en patenôtres et saluemarie au milieu des boutiques arabes pleines de croix, de bibles et de toutes sortes d'objets bondieusards.

Cinquième station, Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

 

P1040766%2520%255B640x480%255D.JPG

Direction le mur ouest, dit mur des lamentions ou plutôt Kotel pour les juifs. Ma première Selfie (Alain Rey dit qu'il faut mettre le mot au féminin) non loin du mur et avec la Kippa.

P1040772+%255B640x480%255D.JPG

 

image0011.jpgDes pierres sacrées puisqu'elles datent du second temple construit par Hérode et détruit en 70 par les romains. Encore peu de monde. Puis arrivée progressive des hommes à chapeaux et kippas à gauche et des femmes à droite.

L'espace dédié aux hommes est beaucoup plus grand. Il est doté d'une bibliothèque dans une sorte de grotte cachée à gauche du mur. La ferveur est au rendez-vous. Je mets ma kippa et je vais à gauche, Catherine va à droite.

A la tombée de la nuit, la foule grandit.  Arrivent de jeunes militaires qui se mettent à danser... Ambiance.

02.03-Jerusalem-sous-la-neige.-930620_scalewidth_300.jpgYerushalayim, ירושלם en hébreux associée à hieros saint. En arabe, c’est al-Quds (القدس), aussi la ville sainte. Hierosolyma en grec biblique. C'est sur la base de Salem sans les sorcières. Je vous passe le nom en syriaque, en azeri, en perse, en urdu…C'est ici

Nous, on ne fait que suivre Inés et Xavier pèlerins sur les traces du Christ au chemin de croix, au Golgotha et au mur des lamentations une veille de shabbat. Notez que, dans cette note, j’avais déjà réussi à placer égrégore. Si vous ne pouvez pas venir, lisez les chroniques de Delisle. La neige, c'était avant Noël.

499677_la-mosquee-al-aqsa-de-jerusalem-sous-la-neige-le-10-janvier-2013.jpg

jerusalem-neige.jpg

 

Israel-connait-une-tempete-du-siecle-qui-a-fait-tomber-plusieurs-centimetres-de-neige-jeudi-matin_scalewidth_961.jpg

05:46 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (5)

09/01/2014

Terre promise

Arrivée aéroport Ben Gourion. Navette pour hôtel Shamai Suites à Jérusalem. Première balade en vieille ville. Eglise arménienne en train de fermer. Les quatre synagogue séfarades sont fermées. On réalise qu'entre les fermetures à 16 heures et celles veille de shabbat et jour de shabbat, il va falloir jongler habilement pour visiter la ville.

c264bdd4-4120-11de-9700-5e0c355eba00.jpgEglise du Saint Sépulcre.

Montée au Golgotha.

Grande ferveur dans tous les coins.

 

Queue pour entrer dans le tombeau. Des russes bruyants... puis soudain les grandes orgues et les arrivants à l'office qui évitent la queue sans vergogne et sans même se rappeler que les premiers seront les derniers.

P1040747%2520%255B640x480%255D.JPG

La nuit tombe, on fatigue et finalement on visite des tombeaux annexes dans l'église même... des cousins de Joseh d'Arimathie, paraît-il.

Des coptes en balade précédés de l'huissier qu gros bâton... Boum, boum...

P1040745%2520%255B640x480%255D.JPG

Les Séfarades constituent une branche du judaïsme qui suit le judaïsme liturgique espagnol et portugais (en particulier dans la prononciation des mots des prières). Le terme « Séfarade » désigne aussi souvent les Juifs non ashkénazes qui ont souvent adopté le rite séfarade au contact des Juifs issus de l'émigration consécutive à l'expulsion des Juifs d'Espagne.

15:41 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (1)